Vous êtes ici :   Cité des paysages  >    La colline de Sion-Vaudémont  >  Géologie et fossiles

Géologie et fossiles

Ammonite et crinoïdes ©G Berger - CG54

Aux alentours de la colline de Sion, différents fossiles sont présents dans la roche. Vestiges d'animaux marins, ils sont les témoins de la vie passée sur terre.

Du minerai de fer se trouve à flanc de colline dans les couches marneuses. Les traces d'exploitation les plus anciennes de ce minerai pourraient dater de la période gallo-romaine.

Des bitumes sont également présents dans certaines couches de schistes.

Du pétrole autour de la colline

Plus profondément dans les grès situés entre 400 et 500 mètres de profondeur, on rencontre du pétrole.

Ce pétrole a été exploité de 1978 à 1992. Dix puits ont été creusés à Forcelles-Saint-Gorgon et Chaouilley. Des installations d'extraction, entretenues pour le visiteur de passage, peuvent encore être observées à Forcelles-Saint-Gorgon au Nord de Sion.

Le pétrole est un mélange de différents hydrocarbures obtenus à la suite d'un processus de transformation de matières organiques qui a duré des millions d'années dans des conditions particulières.

La matière organique, essentiellement composée de plancton, a dû se déposer avec les sédiments au fond de la mer dans un milieu dépourvu d'oxygène. Au fil du temps, sous l'action bactérienne, puis par des réactions physico-chimiques, cette matière s'est transformée en pétrole dans les sédiments qui la contenaient (roche mère). Pour qu'il y ait gisement de pétrole, ce dernier, moins dense que l'eau, a dû être piégé dans des sédiments poreux (roche magasin) par des couches imperméables qui l'ont empêché de remonter à la surface. Des couches imperméables, d'argile par exemple, en forme de dôme ou constituant des compartiments faillés, permettent la formation de réservoirs géologiques.

Recherche

Les étoiles de Sion

  • Les "étoiles de Sion" sont des fragments d'encrines fossilisés.
    En savoir plus